Comment réussir son investissement en loi pinel ?

Afin de réussir son investissement en loi Pinel, il est important de bien connaître les avantages retirés de ce dispositif. Il représente en effet une véritable aubaine en termes d’avantages fiscaux. pour ce faire, il est important de bien définir ses objectifs d’investissement à court, moyen et long terme, afin d’en retirer le meilleur profit. Il est important de bien définir ces buts car des choix réalisés dépendra les conséquences sur votre patrimoine. Il est important de ne pas prendre en compte strictement la réduction d’impôts proposée en loi pinel sur le montant investi. Car pour rappel, cette réduction d’impôt est associée à un engagement de location sur 6, 9 ou 12 ans. Le montage financier a réaliser dans le cadre de cette opération d’investissement est également à considérer. Il faut bien prendre en compte la durée, le financement bancaire réalisé, ainsi que votre budget. Le strict objectif de réduction d’impôt ne doit donc pas être la seule motivation à réaliser un investissement en loi Pinel. Il doit être couplé à des objectifs secondaires, et à votre contexte budgétaire et financier dans l’opération. Il n’en reste pas moins que le dispositif Pinel présente de nombreux atouts indéniables pour les particuliers. Il permet en effet d’obtenir une réduction d’impôts substantielle, et de compléter ses revenus grâce aux revenus locatifs perçus.

defiscalisation pinel

Rappel sur le principe de defiscalisation Pinel

Le dispositif de la loi Pinel, succédant au dispositif loi Duflot, a relancé le marché de l’immobilier locatif neuf depuis 2014. Il propose en effet une incitation fiscale très avantageuse. Il concerne les logements neufs ou en VEFA destinés à la location en tant que résidence principale, réalisé pour une durée imposée de 6, 9 ou 12 ans, une prolongation étant possible entre la 9ème et 12ème année. Selon la durée de l’engagement locatif, l’exonération fiscale dans le cadre du dispositif de defiscalisation pinel en france est équivalente à 12, 18 ou 21% du montant investi. Plusieurs critères doivent par contre bien être pris en compte. Le respect d’un plafond de loyers et de ressources des locataires doit bien être intégré pour être éligible au dispositif.

defiscalisation en loi pinel

Des revenus fonciers taxables

Les revenus fonciers perçus dans le cadre du dispositif viendront augmenter les revenus imposables et taxables, après avoir déduit les charges d’entretien et les intérêts d’emprunt, ajouté à cela la CSG-CRDS qui est à un taux de 17,2%. La capacité de déduire les intérêts d’emprunt au moment de l’investissement permettra d’amoindrir l’impact des revenus fonciers sur le montant imposable. Le dispositif succède rappelons-le à la Scellier puis la loi Duflot. Il régit désormais la défiscalisation sur la réalisation d’un investissement immobilier locatif dans le neuf.

Avantages de la loi Pinel

Les atouts du dispositif de défiscalisation loi Pinel :

Pour profiter de ses avantages fiscaux, il faut être un contribuable. En cas de situation professionnelle défavorable (chômage ou perte de son emploi), le dispositif de défiscalisation pinel n’est pas conseillé. Ensuite, pour bénéficier des avantages fiscaux de cette loi, il faut payer des impôts. Perte d’emploi, expatriation et baisse de revenus ne font pas bon ménage avec ce dispositif. Les revenus locatifs sont à ajouter aux revenus imposablex, venant potentiellement impacter partiellement les bénéfices tirés de l’économie d’impôts Enfin, le niveau important de l’offre à la vente sur type de logement à la fin des 6, 9 ou 12 ans, peut venir impacter le prix de vente de votre logement à l’issue de cette période, et impacter une éventuelle plus-value. Le bien peut alors se déprécier, d’autant plus dans des villes ou des zones où la demande locative est faible. >